impact positif rs
FOOD,  SPORT,  WELLNESS

Témoignages – L’influence des réseaux sociaux dans un mode de vie sain #2

Depuis quelques temps je remarque que l’on reflète plus souvent l’influence négative que positive des réseaux sociaux. Pourtant dans mon cas, le digital a eu un rôle majeur quant à l’adoption d’une vie plus saine depuis plus de 5 ans.

Instagram, notamment, m’a permis de développer mon capital social et de gagner parfois confiance en moi. Grâce à ce dernier j’ai aussi beaucoup appris quant à la nutrition et au développement personnel. Je me suis également mise à cuisiner différemment, à découvrir différents sports et à me lancer de nombreux défis.

Cela me tenait donc à cœur de refléter cette influence positive à travers divers témoignages.

J’ai fait appel à des personnes qui m’inspirent tout autant qu’elles sont elles-mêmes inspirées grâce aux réseaux sociaux. 

Retrouvez mon premier article à ce sujet avec les trois premiers témoignages juste ici 🤗

Aujourd’hui c’est Léa et Amandine que je remercie sincèrement pour le temps qu’elles m’ont accordé en me faisant part de leurs différentes expériences.

Bonne lecture et inspirez-vous bien ✨

« Quand on me parle de réseau je pense principalement à Instagram. Mon compte, je les depuis 4 ans environ, je ne sais plus véritablement pourquoi j’ai commencé et ce que j’y cherchais.

Depuis 2 ans maintenant c’est devenu « une référence » que j’utilise pour plusieurs raisons :

  • Un carnet de bord : Je partage mes séances, mes entrainements, voyages, épreuves et j’y recense mes ressenties. Avec des photos cela me fait une sorte de journal et album photos commentées.
  • Pour le partage et les échanges : Je suis très peu « les personnalités ». Les comptes auxquelles je suis abonnée sont des personnes de la vie de tous les jours (avec plus ou moins d’abonnés), j’aime suivre leurs préparations, courses et projets. Parfois cela crée même de très belles rencontres. J’ai eu l’occasion de rencontrer quelques personnes, de passer du virtuel au réelle et certaines sont devenues de très bons amis.
  • Les bons plans : Code promo, bonnes adresses, tout est référencé sur Instagram grâce à des hashtags, localisé ou autres. Ça me permet d’organiser certains de mes voyages, savoir quoi et quand visiter, ne pas me faire avoir sur des attrapes touristes, regarder les menus des restaurants … un peu comme tripadvisor mais en beaucoup mieux.
  • Mon compte est à 100% sportif, je n’ai pas besoin de faire un tour sur insta afin d’y trouver une motivation, mais les publications me donnent souvent des idées d’entrainements et me permet également de croire un peu plus à mes projets « s’ils l’ont fait pourquoi pas moi ? » Instagram rend parfois les grands projets plus accessibles.
  • On ne va pas se le cacher non plus, avoir un compte (qui marche) ça permet aussi d’avoir des cadeaux, tester gratuitement des produits, manger « à l’œil » avoir des dossards gratuits et/ou en gagner.

Petits points négatifs tout même qu’il est je pense nécessaire de souligner. Il faut prendre du recul dans ce monde parfois à 90 % virtuel. Il n’y a pas que du vrai, l’honnêteté des gens ? Photo retouchée ? Instagram reste un réseau avec des photos basées sur « le beau » les photos jolies, les belles performances …. C’est pourquoi il faut prendre du recul et ne pas se dévaloriser ni même se comparer. On n’est pas moins ou mieux ou est juste soi ! C’est la même chose sur les commentaires, prendre du recul, tu auras toujours une personne qui va toujours croire qu’il s’est mieux que toi ce que tu as à faire, te rabaisser, appuyer parfois là où ça fait mal ….

Pour moi il faut prendre Instagram que pour son positif, pour soi, pas pour le nombre de like et followers et partager / échanger avec des comptes qui nous parle et nous correspond. »

« Quand je me suis mise sur Instagram, je cherchais de l’inspiration pour la réalisation de pâtisseries. J’adorais cuisiner et surtout pâtisser, je cherchais toujours des recettes à réaliser, des idées de fabrication, comment décorer mes gâteaux, regarder les belles réalisations des grands pâtissier…

Il n’y a pas si longtemps, Instagram m’a donné envie de partager mes recettes, de les écrire sur un blog, pour que tout le monde puisse les retrouver et les essayer.

C’est comme ça que j’ai commencé à partager sur les réseaux.

J’ai découvert ensuite des comptes running. Et là, Instagram a vraiment été un tremplin et m’a vraiment aidé à me mettre au sport.

A cette époque, je suivais mon papa de plus en plus sur toutes les courses qu’il faisait, j’ai pu par ce biais rencontrer des personnes que je suivais sur les réseaux, tous les jours j’admirais leur motivation, leurs séances… j’admirais mon papa finir des courses de plus en plus longues les unes que les autres, aller chercher ses points ITRA, avoir la banane à l’arrivée …

Moi, je ne courais pas encore, ou pas énormément, j’étais juste là tous les jours à admirer sa motivation et ses séances de course à pied.

Je me suis alors mise tout doucement au running, mais sans rien partager sur les réseaux. J’avais un peu honte de mes temps, le regard des autres me faisaient encore beaucoup de mal. Je m’inspirais juste…

J’allais courir avec une copine, avec qui d’ailleurs nous nous sommes lancées de jolis défis par la suite !!

J’ai commencé à me prendre au jeu, à poster mes séances, mes courses, mes expériences,.. sans penser aux jugements que les personnes pourraient porter sur moi, après tout, chacun avance à son rythme.. je continuais à regarder, à lire les séances des autres, les comptes rendus des courses… un vrai plaisir !

Les personnes sur les réseaux m’ont énormément motivées à poursuivre ce que j’avais commencé. J’ai d’ailleurs pu en rencontrer certaines. Je suis partie en week-end running avec des personnes rencontrées sur Instagram. C’est comme ça que, de fil en aiguille, je me suis retrouvée de la petite fille qui détestait le sport, qui se faisait dispenser tous les ans pour ne pas avoir l’air ridicule devant les copains, à quelqu’un qui fait minimum 4 entraînements par semaine.

J’ai commencé à rêver de courses de plus en plus grandes, à avoir des objectifs toujours plus hauts et c’est ainsi que l’année dernière, je me suis retrouvée à prendre le départ des 45 kms de l’éco trail de Paris (avec ma copine de départ !! Oui oui elle m’a suivit dans toutes mes folies) .. et nous l’avons terminé ensemble.

Encore à l’heure actuelle, je me lance des défis toujours plus fous les uns des autres. J’adore !!!!!

Et dans cette belle histoire, j’ai fait des rencontres avec des personnes géniales, avec qui j’ai pu vivre beaucoup d’expériences. J’espère d’ailleurs en vivre beaucoup d’autres…

Je vous souhaite à tous de vivre de belles expériences, de rencontrer de belles personnes, de partager avec plaisir, et pour le bonheur de tous. »

« L’impact des réseaux sociaux dans ma vie est très fort. J’y passe beaucoup de temps chaque jour pour m’inspirer, découvrir, apprendre.

Avant même d’y être, je faisais déjà du sport (je cours depuis que j’ai 12ans, et j’ai fait 5 ans de boxe française en compétition), j’avais un mode de vie plutôt sain (et j’ai toujours le même), j’étais déjà végétarienne et des avis écolos. J’avais déjà voyagé seule aussi. Pour autant, je ne me suis jamais présentée comme une écolo runneuse bohème et végétarienne.

Les réseaux sociaux m’ont aidés à m’affirmer. Tant dans mes opinions que pour mon physique d’ailleurs.

En effet, avant de m’afficher sur les réseaux, j’avais une trouille terrible de me montrer publiquement en short. Peur de remarques désobligeantes parce que je n’ai pas (et je n’aurais jamais) un corps de « sportive ». Et pourtant, en remarquant que tout le monde s’en fichait éperdument, je me suis petit à petit libérée de cette emprise sur mon image. Je pense que c’est véritablement le premier effet positif des réseaux sociaux sur moi.

Autre effet positif, c’est la découverte de nouveaux objectifs pas si « inatteignables » ! En effet, j’ai toujours rêvé de trail et d’ultra trail, mais je pensais que c’était pour les autres, les très forts … et j’ai compris qu’avec un peu d’entraînement, c’était possible, et qu’on était pas obligé d’être dans les 100 meilleurs français pour se lancer des défis fous.

Un vrai encouragement à ma motivation !

 

Enfin, de façon générale, je trouve qu’il y a beaucoup de bienveillance sur les réseaux, et ça fait beaucoup de bien 🙂

(à condition de suivre les comptes qui nous font du bien, très très important !). »

Un commentaire

  • Mathilde

    Coucou. Merci pour ces témoignages. Je pense aussi que les réseaux sociaux ont leurs parts de positivité et de négativité. J’y passe beaucoup plus de temps que je devrais, particulièrement sur Instagram, mais c’est aussi là que je vois des photos qui me motivent et m’inspirent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *